Burnout und Inspiration.


Un premier compliment 

Après un burnout ou un épuisément, s'orienter vers le coaching mérite un compliment. C'est juste maintenant le moment où une décision nouvelle pour votre avenir est devant vous ainsi qu'une reconstruction de vous-même est envisageable. Bien évidemment, certains arrivés au même point que vous vont reporter cette opportunité de se redéfinir, l'évitent et ne répondent pas à leur défi. En un mot: la motivation, la considération et l'endurance pour s'employer à la reconstruction de soi-même ne sont pas disponibles.

La décision de solliciter le soutien d'un coach peut déclencher le premier pas du changement, le début d'un détachement, ou un gain d'auto-contrôle. La décision en faveur du coaching est aussi un changement dans la direction de perspective/observation. Et le nouveau départ est: maintenant.
 

Avant-guarde

Dans un monde en mutation rapide la crise d'épuisement doit être analysée de manière holistique. Des individus épuisés peuvent être compris comme des étant des avant-guardistes. Ces individus sont des cadres engagés s'identifiant avec leurs tâches et défis et qui sont tombés dans un état d'épuisement qui les a fait s'arrêter - Vous dites: je ne veux pas revenir en arrière, je veux changer quelque chose. Ce n'était pas tout.


D'après Otto Scharmer ils existent deux sources pour apprendre - l'une est l'apprentissage du passé, l'autre est l'apprentissage du futur naissant. Je comprends les gens confrontés à l'épuisement comme des innovateurs qui apprennent en premier lieu à partir de cet avenir qui se cristallise. Leurs priorités sont issues d'un "point intérieur" de leur attention et de leur futur naissant.